La valeur des chefs-d’œuvre antiques

La civilisation antique est sans conteste l’une des périodes les plus impressionnantes de notre histoire. Elle fascine sur de nombreux points : la politique, le système d’organisation et surtout, l’art, les monuments, les peintures, les fresques, … Les chefs-d’œuvre de l’art antique sont nombreux et ils sont reconnus pour leur côté créatif et original. Ils sont également diversifiés : chaque civilisation possédait des catégories d’art qui la différenciait des autres, et la plupart d’entre eux sont encore visibles jusqu’à présent. Dans cet article, vous allez notamment découvrir leurs valeurs, ainsi que leurs histoires.

L’art antique : contexte et délimitation

De nombreuses personnes pensent que l’art antique concerne seulement les chefs d’œuvre de l’antiquité, c’est-à-dire ceux qui datent de l’an 3 000 avant J.C à l’an 476 de l’ère chrétienne. Toutefois, il inclut aussi les arts, réalisés au Moyen-âge, et même ceux qui sont apparus bien avant l’antiquité, c’est-à-dire à la préhistoire. Il regroupe donc tous les courants artistiques qui se sont développés avant l’art moderne. Rendez-vous sur le site de antic-art pour avoir plus d’informations sur ce sujet.

Par ailleurs, quand on parle d’art antique, on se réfère généralement aux œuvres grecques. En effet, c’est la civilisation qui a le plus prospéré à cette époque. Néanmoins, d’autres cités vont aussi se démarquer plus tard à savoir la cité romaine, Égyptienne ou Mésopotamienne.

Les chefs d’œuvre de la Grèce antique

On ne peut pas parler d’œuvres antiques sans évoquer la Grèce. Cette cité, considérée comme l’un des plus grands empires dans l’histoire de l’humanité, s’est démarquée par sa culture et son savoir-faire artistique. Les domaines les plus influents de l’époque sont notamment l’architecture et la sculpture.

Concernant l’architecture, les premiers édifices qu’on a découvert dataient entre le 12e et 7e siècles avant Jésus-Christ. Mais ces derniers concernaient surtout des constructions en brique et en bois, ce qui n’étaient pas très solides. De ce fait, la plupart d’entre elles se sont écroulées aussitôt, comme celle du Lefkandi. C’est à partir de l’époque archaïque que l’architecture grecque s’est le plus développée. On a alors assisté à une multiplication d’édification de théâtres et de temples. Les théâtres servaient surtout à honorer et à célébrer les Dieux alors que les temples étaient utilisés pour les divers rituels religieux. Parmi les temples les plus connus, se trouvent notamment l’Olympion et le temple d’Apollon. Au niveau du style, on distinguait la forme dorique et ionique.

Quant à la sculpture, elle se penchait surtout vers la création de figurines en terre cuites ou en bronze. Ces dernières représentaient souvent les dieux grecs ou les éléments les plus symboliques de l’époque. Plus tard, la culture indienne et asiatique viendra se mixer à celle-ci, créant ainsi l’art gréco-bouddhique.

L’art grec antique a inspiré la plupart des cultures du monde entier. Néanmoins, sa notoriété s’est de plus en plus restreinte, à partir du moment où l’empire romain commença à se développer.

Les chefs d’œuvre de la Rome antique

L’art romain a commencé à se développer depuis l’an 753 avant J.C, une date qui avait marqué la fondation même de la cité qui s’inspirait beaucoup de l’art grec, surtout en matière d’architecture. On y découvre notamment de nombreux amphithéâtres, construits en pierre, en ciment et briques. La plupart d’entre eux sont d’ailleurs encore visibles actuellement, tels que l’amphithéâtre de Pompéi en Italie, l’arène en France, ou celui de Syracuse en Sicile.

La cité romaine se particularise aussi par ses monuments gigantesques et impressionnants. Parmi les plus connus, se trouve par exemple le panthéon, qui a été construit en l’an 27 avant J.C. Il a été édifié en vue d’honorer les dieux de l’Olympe, notamment Mars et Venus. Il y a également le fameux Colisée qui continue à attirer des millions de touristes en ce moment.

Par ailleurs, la sculpture romaine se caractérise par la diversité et la multiplicité. En effet, elle puise sa source de tous les horizons : de l’Atlantique, de l’Asie, etc. Les éléments les plus valorisés sont notamment les portraits et les statutaires ; et le sculpteur le plus connu s’avère être Praxitèle.

Les chefs d’œuvre de l’Égypte antique

L’art antique de l’Égypte a aussi joué un rôle important dans l’histoire de l’humanité. Il débutait surtout vers les années -3000 avant J.C, sous forme de sépulture. Mais contrairement aux autres civilisations qui utilisaient l’art pour exprimer leur créativité, les œuvres de l’Égypte antique étaient surtout destinées pour les rites funéraires. Néanmoins, de nouvelles formes d’art plus ludique ont fait leur apparition plus tard, comme la peinture, les gravures ou les sculptures.

L’art de l’Égypte antique est considéré comme le plus original et unique dans le monde. La plupart des chefs-d’œuvre de l’époque ont même su résister à l’envahissement des étrangers et à l’évolution de la société. Cela est notamment dû au respect des traditions que les Égyptiens ont su garder et à leur désir d’étendre leur savoir-faire.

Il est également impossible de parler de l’art égyptien sans évoquer la pyramide. Cette architecture aux allures grandioses est impressionnante et attractive. D’ailleurs, elle suscite toujours l’attention des chercheurs jusqu’à présent, tellement elle révèle de nombreux mystères.

Les artistes les plus célèbres de l’histoire de la peinture
Quelle fiscalité pour les œuvres d’art ?